› Port-Bail sur Mer ... territoire vélo, un nouvel atout pour notre territoire.

Qu’est-ce qu’un Territoire Vélo ?

C’est une collectivité territoriale (commune, communauté de communes, communauté d’agglomération, communauté urbaine et métropole) qui est engagée pour la mobilité à vélo et qui favorise les pratiques de loisirs, touristiques, de déplacement quotidien… Être Territoire Vélo, c’est offrir à la fois des aménagements sécurisés, des équipements techniques (stationnements, haltes vélo…) mais aussi un panel de services spécifiques au vélo (point d’information, d’alimentation, d’hébergement, de location et de réparation, intermodalité…). Être Territoire Vélo, c’est proposer des circuits vélo qui soient accessibles à divers types de publics (familles, pratiquants occasionnels et réguliers) et de niveaux variés pour partir à la découverte de la région. Être Territoire Vélo, c’est animer son territoire avec des événements et animations vélo tout en mettant en valeur son patrimoine (historique, architectural, culturel et naturel…). Être Territoire Vélo, c’est s’inscrire dans le développement économique et durable. Le label invite les acteurs locaux à s’impliquer dans une démarche écologique et à participer au dynamisme du territoire.

Le grand rassemblement des cyclotouristes de France qui devait avoir lieu à Valognes du 2 au 9 août avec une visite de Port-Bail sur Mer le 8 et l'inauguration officielle Fédérale de notre Label a été annulée pour des raisons sanitaires évidentes. Celle ci, avec l'accord du Département qui devait accueillir cette manifestation l'année prochaine, est donc repoussée en 2021.

Les chiffres du tourisme à vélo en France :

2ème destination mondiale en termes de tourisme à vélo (derrière l’Allemagne)

298 tour-opérateurs ont programmé la France à vélo en 2014

9,2 millions de séjours touristiques à vélo en 2014 75 euros dépensés en moyenne chaque jour par les cyclotouristes itinérants en 2009 (contre 65€/jour pour un touriste sédentaire)

2 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour les séjours à vélo

1,5 million d’euros investis en moyenne annuellement par les départements et régions depuis 2003

3 millions de vélos vendus en 2014

1,6 milliard d’euros de chiffre d’affaires pour l’économie du cycle

+37% de vente de VAE en 2014 

Collectivités territoriales ayant obtenu le label « Territoire Vélo » COMMUNE DE PORT-BAIL-SUR-MER

Entre plages et bocage, naturellement sauvages et protégés, vestiges de l’Histoire et festivités… Port-Bail sur Mer recèle plus d’un trésor. A chaque nouveau séjour, notre territoire vous dévoilera de nouveaux secrets ; à chaque saison, il saura vous surprendre et vous séduire… L’attachement aux traditions a permis de conserver intacts des éléments du patrimoine, reflet de l’histoire de Port-Bail sur Mer. De la Préhistoire subsistent des pêcheries, de la période gallo-romaine sont conservés encore quelques vestiges et des fouilles permettent de dévoiler la forte activité maritime et commerciale de Port-Bail « la Romaine ». Le Baptistère (du VIème, le seul au nord de la Loire) Les châteaux et clochers fortifiés (Notre-Dame du XIIème) sont l’héritage de la guerre de Cent Ans. La Renaissance a gratifié le territoire de jolis manoirs et le XVIIIème siècle a vu se développer les bourgs et les hameaux. Au XXème le tourisme balnéaire a su préserver notre littoral. Partout où vos vélos vous mèneront, il y aura un manoir, un moulin, une église, un pont, un lavoir, une fontaine ou une autre curiosité à découvrir…, et un habitant accueillant, fier de son territoire.

 Deux nouvelles boucles à découvrir

Du havre aux marais 30 km

Entre campagne et havres 42 km

50 euros pour réparer mon vélo

Une prime de 50 €, permettant de faire réparer son vélo : la mesure a été mise en place par le gouvernement pour favoriser l’utilisation de la bicyclette lors de la levée des mesures de confinement. Voici tout ce qu’il faut savoir pour en bénéficier.

« Nous voulons que cette période fasse franchir une étape dans la culture vélo ». Ainsi parlait Élisabeth Borne, la ministre de la Transition écologique, dans un entretien au journal Le Parisien, fin avril. Au temps du coronavirus, et des mesures de distanciation difficiles à respecter dans les transports en commun, le vélo pourrait devenir un moyen de transport privilégié.

Élisabeth Borne a donc annoncé la création d’un plan, financé à hauteur de 20 millions d’euros, pour faciliter la pratique de la bicyclette lors du déconfinement. Parmi les mesures annoncées, il y a notamment la mise en place d’un forfait permettant de remettre en état un vélo. Montant : 50 €. Voici tout ce qu’il faut savoir pour bénéficier de cette prime.

Comment bénéficier de ces 50 € ?

La première chose à faire, pour bénéficier de ces 50 €, c’est se rendre sur le site Coup de pouce vélo. La plateforme agrège tous les réparateurs et autres ateliers d’auto-réparation référencés, et donc chez qui vous pouvez bénéficier de ce forfait. Le site vous permet de trouver un réparateur près de chez vous, puis de prendre rendez-vous avec lui. Vous recevez ensuite un code, par SMS, qu’il faudra communiquer au réparateur pour qu’il puisse valider cette prime.

Que couvre cette aide ?

Coûts de main-d’œuvre, consommables, pièces détachées… Tous ces éléments peuvent être pris en charge par la prime. Parmi les opérations concernées, il y a le changement des pneus ou la remise en état des freins, par exemple.

En revanche, les équipements de sécurité comme un casque ou un antivol ne sont pas pris en charge. Sauf s’ils sont solidaires du vélo. En clair : l’achat d’une lampe amovible, par exemple, n’est pas pris en charge. Mais toutes les bicyclettes sont concernées, du VTT au vélo de course en passant par celui de ville.

Devez-vous avancer l’argent ?

Avec cette prime, aucun frais à avancer… Si les réparations sont inférieures à 50 € hors taxes. Si votre réparateur est assujetti à la TVA, vous devrez la régler. S’il ne l’est pas, vous n’aurez rien à débourser. Si ces réparations dépassent le plafond des 50 €, vous devrez également régler le reste à charge, et les 50 € sont déduits de la facture de votre réparateur.

Est-ce que ça fonctionne bien ?

Dans l’agglomération de Rennes (Ille-et-Vilaine), les magasins spécialisés constatent une forte hausse de la demande de la réparation de vélos, depuis l’entrée en vigueur de la prime et la levée progressive des mesures de confinement, lundi 11 mai. Même tendance à la boutique Raconte-moi un vélo de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). En revanche, certains réparateurs, comme à Dol-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine), expliquent rencontrer des soucis techniques et dénoncent une procédure trop lourde.

Offrons du vélo à nos territoires !

Du 19 au 21 novembre derniers s’est tenu le Salon des Maires et des Collectivités Locales sous le thème des Villes et Territoires durables horizon 2030, au Parc d’Exposition de la Porte de Versailles. Beaucoup de fédérations et d’entreprises étaient présentes pour promouvoir et proposer leurs produits aux collectivités, dont la Fédération française de cyclotourisme. Une habitude depuis 2006.

La Fédération française de cyclotourisme accompagne les collectivités locales

À l’entrée du salon, la visibilité était parfaite auprès des décideurs locaux.

Mais au fait, pourquoi la Fédération est présente !? 

Mettre en valeur veloenfrance.fr : début novembre, la deuxième version de ce site a été mise en ligne pour permettre aux utilisateurs une meilleure utilisation (plus de rapidité, de dynamisme) de ce dernier ;Promouvoir ses labels Territoire Vélo et Base VTT : ces deux labels sont des récompenses données aux collectivités s’engageant dans une démarche de mobilités douces sur leur territoire. Ils apportent aussi un accompagnement personnalisé pour progresser ;Apporter des conseils techniques pour les aménageurs (Charte cyclable) ;Promouvoir l’organisation d’évènements vélo pour animer le territoire.Les remises du label Territoire Vélo

Lors du salon le label « Territoire Vélo » a été renouvelé et remis à de nouvelles collectivités.

Ces signatures et remises de ce label permettent de nouer un lien entre les collectivités qui s’engagent en faveur de la mobilité à vélo, qu’il s’agisse de pratiques de loisirs, touristiques ou utilitaires, et la Fédération française de cyclotourisme qui accompagne et apporte son expertise aux collectivités et assure la promotion touristique des Territoires.

De plus, le label a pour vocation, au-delà de la valorisation des actions engagées, d’accompagner l’évolution des services proposés afin d’en favoriser l’usage dans le territoire.

Nous avons donc eu le plaisir de signer avec quatre nouveaux « Territoire Vélo » : 

Aire-sur-la-Lys ; Port-Bail-sur-Mer ; Saint-Jean-de-Maurienne ;Saint-Amand-Montrond.

 Et deux renouvellements ont aussi été signés :  

La Communauté de communes de Bugey Sud ;  La Communauté d’Agglomération du Bassin de Bourg-en-Bresse.

Port-Bail sur mer Territoire Vélo :   on en parle


Plus d'infos : http://portbail.fr