› Chemins du Mont St Michel

Port-Bail sur Mer : Commune des Chemins du Mont St Michel

Situé sur le GR 223 appelé également « Chemin des Douaniers » notre commune vient d’être classée « Commune des Chemins du Mont St Michel ». Le 18 mai, une randonnée d’une trentaine de «miquelots » se sont arrêté devant Notre-Dame pour remettre d’une manière symbolique le « clou » qui a été posé devant la grille et qui officialise ce classement. Sachant que le Mont est un des points de rencontre des Chemins pour St Jacques de Compostelle, notre commune va donc se voir traverser par les amateurs des  grands itinéraires pédestres de France. L’itinérance, à pied ou à vélo … un atout pour notre territoire.

De Cherbourg au Mont St Michel en passant par Port-Bail sur Mer, son église du 12ème construite sur les fondation d’une villa romaine et son Baptistère du 6ème , le seul au nord de la Loire.

Le « Chemin du Littoral » part de Cherbourg, ville portuaire d’origine antique et suit le plus souvent le rivage, des Pieux à la baie du Mont-Saint-Michel.

La qualité des paysages qu’il propose au fur et à mesure de sa découverte lui confère un grand intérêt, même si l’on peut penser que les voyageurs et les pèlerins empruntaient le chemin en retrait du littoral, plus court et mieux protégé des intempéries.

Cette voie, qui traversait les villages, correspond aux actuelles routes départementales, beaucoup trop dangereuses pour le marcheur contemporain ; c’est pourquoi le chemin côtier, a souvent été privilégié.

Ainsi, l’itinéraire retenu passe par Barneville-Carteret, Port-Bail sur Mer bourg d’origine médiévale, et Lessay, connue pour son abbatiale romane et sa foire annuelle, avant d’entrer dans les terres en direction de Coutances, la capitale du diocèse et le carrefour des voies de communications de la région.

Au-delà de Coutances, le chemin de Saint-Michel suit le fuseau de l’ancienne voie romaine vers Avranches, mais s’infléchit vers Montmartin-sur-Mer, où se déroulait au Moyen Age une foire internationale réputée, et vers Granville, ville fondée pendant la Guerre de Cent ans pour contrôler la baie du Mont-Saint-Michel.

Aux abords de la Baie, l’itinéraire correspond ou croise nombre de « chemins montais » (connus par les archives ou l’ancien cadastre), qui étaient fréquentés par d’innombrables pèlerins en marche vers le sanctuaire de l’Archange.

En savoir plus : https://www.lescheminsdumontsaintmichel.com/spip/spip.php?article54&lang=fr